texture_top home_button logo English
Version
photos
Subventions attribuées
Collaboration
Publications

Subventions attribuées | Casamance

Réseau Africain pour le Développement Intégré (RADI)
Dakar, Senegal
http://www.radi-afrique.net/

Le Réseau Africain pour le Développement Intégré (RADI) a été créé en 1985 pour lutter contre la pauvreté, l'injustice et l'ignorance. Son approche est participative : le réseau soutient et accompagne les communautés qui ont des difficultés à développer et à gérer leurs propres initiatives. RADI fournit une formation et une aide technique de manière à favoriser une indépendance à long terme. Le réseau travaille dans les domaines thématiques suivants : santé et hygiène ; décentralisation et administration locale ; promotion des droits et soutien juridique ; éducation, formation et alphabétisation ; agriculture durable et sécurité alimentaire ; réseaux et société civique ; micro-finance ; communication et nouvelles technologies.

2014$9,9876 Mois
Cette subvention soutient un échange d'expériences entre femmes rurales auxiliaires juridiques au Sénégal et en Guinée sur la question des droits des femmes rurales et le développement d'un programme pour auxiliaires juridiques.
2013$51,5281 Année
Cette subvention soutient la participation de RADI au sein de l'Alliance Djibélor, une collaboration avec la Fédération Kafo et ADDEF-G en Guinéa, Guinéa Bissau et au Sénégal. Cette subvention soutient la création et la distribution de documents sur les droits des femmes rurales qui pourront être utilisés par des parajuristes.
2013$129,9602 Années
Cette subvention permettra a RADI d'étendre la portée de son programme de parajuristes qui promeut les droits des femmes rurales en Casamance. Elle aidera notamment vingt-quatre femmes rurales dans les régions de Kolda et de Sédhiou à devenir des parajuristes. Enfin, la subvention soutiendra des partenariats avec trois stations de radio communautaires pour qu'elles diffusent dans les langues locales des émissions sur les droits des femmes.
2012$56,2361 Année
Cette subvention facilitera l'accès et la prise en main d'outils légaux sur la citoyenneté, la démocratie et la gouvernance locale par des femmes rurales de Ziguinchor, Niaguis et Oussouye, leurs leaders et les autorités locales en Casamance. Elle permettra également à RADI de renforcer et de simplifier ses opérations en mettant en place un logiciel de comptabilité qui mettra à jour et centralisera ses comptes et ses rapports financiers.
2010$6,2736 Mois
Cette subvention permettra à 35 femmes rurales qui sont membres de RADI de participer au Forum Social Mondial de Dakar, au Sénégal, en février 2011. Les femmes vont organiser et participer à des activités ayant pour but de faire connaître les actions menées par leur organisation en mettant en avant le travail fourni par les assistants juridiques, et en intégrant le problème des droits des femmes dans le programme du forum.
2009$55,1042 Années
Cette subvention poursuit de soutenir RADI dans ses efforts pour sensibiliser la population sur les droits des femmes et pour promouvoir la participation citoyenne des femmes en Casamance. La subvention soutient, notamment, un programme complet de formation pour 42 auxiliaires juridiques dans des communautés rurales, et la participation au programme de trois organisations locales (AJAC, AJAEDO, et USOFORAL). Ainsi, RADI sera mieux en mesure de suivre et d'évaluer précisément l'impact de son programme, et de tirer les enseignements qui s'imposent.
2008$16,0161 Année
Cette subvention permettra à RADI de travailler avec trois organisations locales (AJAC-Lukaal, AJAEDO, USOFORAL) pour former quinze membres sur des questions liées aux droits humains des femmes, aux droits sociaux et économiques, au droit familial, à la citoyenneté, à la démocratie, au plaidoyer et à la construction de réseaux. Le programme comporte aussi des activités destinées à sensibiliser les populations de Casamance à la problématique des droits et devoirs des citoyens, à travers des pièces de théâtre, des émissions de radio et des forums d'échange, ainsi qu'avec des séances de questions-réponses avec des citoyens.

<< Retour à la page précédente

   
    end